Vous avez sorti un programme en e-learning et souhaitez y apporter plus de qualité et de pédagogie ? Vos infoproduits se vendent bien, mais vous aimeriez aller plus loin et apporter un vrai plus à votre offre ? En tant qu’éternelle étudiante, je vous livre 7 étapes pour améliorer sa formation en ligne et la rendre la plus actionnable possible pour ses élèves (et pourquoi pas augmenter ses taux de réussite !).

1. Créer un PowerPoint de grande qualité

En quoi une présentation claire est importante pour vos cours en e-learning ?

Le PowerPoint, c’est ce qui apparaît à l’écran lorsque vos élèves visionnent vos vidéos. Il sert à mieux retenir les points cruciaux du cours et à avoir tout de même un appui visuel (important pour l’aspect pédagogique). Pour créer de toute pièce une formation en e-learning, des infopreneurs tournent parfois des vidéos face caméra. Et c’est une très bonne idée pour certains sujets. Vous pouvez faire un mix et tourner par exemple votre vidéo d’introduction en face cam. C’est quelque chose que je vois régulièrement. Mais si l’on veut apporter plus de pédagogie a ses cours, le PowerPoint est radical ! Eh oui, quand les mots importants apparaissent au bon moment et qu’il y a une suite logique, on s’en rappelle. Et ça permet surtout aux élèves à mieux comprendre les concepts un peu flous.

Qu’est-ce qui fait un bon PowerPoint ?

Lorsque je suivais mon DUT (c’était avant de me lancer en freelance !), nous réalisions souvent des PowerPoint en classe pour présenter nos projets. Il y avait deux écoles : ceux qui créaient leur PowerPoint en copiant-collant leurs documents en blanc sur un fond noir, et ceux qui choisissaient un template de présentation sympa sur Canva et travaillaient l’aspect visuel de leur présentation. En voyant des tonnes d’exemples, j’ai finalement compris ce qui fonctionnait le mieux : la simplicité et l’esthétisme. Vous pouvez trouver des templates (payants) pour créer vos PowerPoint de formation sur le site Creative Market.

💡 Quelques tips pour créer votre PowerPoint :

  • insérez uniquement des mots-clés pour ne pas surcharger vos présentations,
  • trouvez un arrière-plan lumineux pour créer un contraste,
  • collez des images, infographies ou doodles pour attirer l’œil et aérer vos slides.

2. Ajouter des bonus pour améliorer son programme de formation

Les bonus sont là pour améliorer le niveau de vos étudiants et leur permettre de passer à la pratique. On peut imaginer pas mal de bonus pour une formation en ligne :

  • vidéos tutos,
  • vidéos introductives d’un concept,
  • PDF récapitulatif,
  • challenge,
  • etc.

Le but est de donner à vos élèves les clés pour avoir un maximum de chances de réussite. Et pour ça, il faut aller jusqu’au bout de la formation, suivre chaque cours et l’appliquer… Et s’améliorer continuellement. Les bonus sont une valeur supplémentaire pour eux et ils sont souvent curieux d’aller voir les nouveautés des formations qu’ils ont appréciées. Pour créer vos bonus simplement, vous pouvez reprendre les points importants d’un cours et/ou récapituler la leçon sous forme d’entonnoir pour faciliter la compréhension.

3. Prendre en compte les retours clients

Créer une formation en ligne rentable, evergreen et qui génère des revenus passifs, ce n’est pas juste de la création pure. Au début, il vous faudra imaginer votre programme – peut-être avec l’appui de données (réponses à un questionnaire, études de marché…). Ensuite, vous verrez que des questions reviendront souvent, puis certains concepts paraîtront peut-être plus flous que d’autres, etc. La pédagogie n’est pas innée pour tout le monde, mais c’est tout à fait possible de s’améliorer. Et ça commence par l’écoute. N’hésitez pas à créer un questionnaire de fin de programme pour vos élèves par exemple. Gardez aussi un œil sur les remarques et questions récurrentes qui se trouvent dans le groupe privé de la formation si vous en avez un. Prendre en compte les retours clients est extrêmement important si vous voulez apporter de la valeur dans votre formation et fidéliser vos clients.

💡 À savoir : ajouter des bonus à vos programmes en ligne augmente leur valeur perçue. De quoi faire plus de ventes ou vous permettre de revoir vos prix à la hausse.

4. Intégrer des workbook pour améliorer sa formation en e-learning

Nous sommes arrivées à la partie que je trouve la plus intéressante ! Quoi de mieux pour rendre votre formation en ligne actionnable que de donner des exercices pratiques à vos élèves sur un thème précis ? Ils pourront ensuite témoigner d’une vraie expertise.

Comment – en tant qu’infopreneure – peut-on créer des exercices de toute pièce imaginés pour nos élèves ? Je pourrais rédiger un article entier sur le sujet. Le meilleur conseil que je vais vous donner est celui de balayer votre syndrome de l’expert !

Vous savez… Si vous êtes passionnée par votre thématique depuis un bon moment, il y a fort à parier que vous connaissez bien ce syndrome de l’expert où tout ce que vous avez accumulé en termes de connaissances et de compétences vous paraît simplissime.

Pour combattre de ce syndrome, vous devez vous rappeler du “vous” d’avant votre thématique. Celle qui découvrait et se posait 1000 questions, ou qui n’arrivait pas à appliquer ce qu’elle apprenait. Mettez-vous à la place des personnes qui suivent votre programme et reprenez les bases comme si vous ne connaissiez pas votre thématique (je sais, plus facile à dire qu’à faire !). Posez-vous la question : que faudrait-il me dire et comment doit-on m’expliquer les choses pour que je comprenne mieux cette thématique si je n’y connaissais rien ? Inventez le cahier d’exercices qu’il vous aurait fallu pour y parvenir.

Vous poser ce type de questions est essentiel pour transmettre votre savoir à travers un format (le web) où votre élève ne pourra pas vous demander de clarifier un point en direct. Le système traditionnel de l’école facilite les échanges entre la personne qui apprend et celle qui transmet, là où internet représente quand même une barrière supplémentaire. En conséquence, n’hésitez pas à rajouter des exercices utiles et facilement accessibles.

5. Fonder un groupe privé

Les groupes privés sont à la mode ces derniers temps ! Pouvoir échanger avec les autres est ce qu’il y a de plus précieux dans le cadre de la formation à distance. Pour créer un groupe privé des élèves, choisissez d’abord votre plateforme :

  • le classique Facebook,
  • le discret Slack.

Ces deux plateformes sont les plus connues chez les infopreneurs, mais n’hésitez pas à innover si vous avez des idées ! Telegram, What’s App…

Définissez ensuite les modalités du groupe : est-ce qu’il y aura des lives pour répondre directement aux questions des étudiants ? Est-ce que vous préférez tout faire par écrit ? À vous de trouver ce qui vous conviendra, ainsi qu’à vos élèves. Vous pouvez vous aider d’un questionnaire pour mieux savoir quoi prévoir dans votre formation 😊

Les attentes de votre cible ne seront peut-être pas celle que vous auriez imaginées. Certains élèves aiment les PowerPoint soignés et des workbook pour s’exercer… Mais d’autres veulent simplement ajouter une petite corde à leur arc et ne consommeront peut-être pas touuut le contenu de votre formation (même s’ils ont payé !).

6. Proposer un accompagnement personnalisé et améliorer le taux de réussite

Accompagner vos élèves pendant leur apprentissage est sûrement l’un des meilleurs moyens de les aider à réussir. 😊 Bien sûr, vous ne pouvez pas être présente partout ! Pour proposer un accompagnement individuel à vos élèves, vous devez faire attention à deux choses :

  • calculer la rentabilité de vos produits et l’adapter en fonction des accompagnements,
  • déterminer si vous avez assez de temps pour le faire vous-même, ou faire appel aux services d’une personne tierce pour assurer les accompagnements (elle peut être un coach ou spécialiste de votre thématique).

Ce dernier point n’est pas obligatoire ; tout dépend de votre capacité en termes de temps et aussi d’appétence pour le coaching individuel 😊

7. Offrir un service clients réactif

La meilleure publicité, c’est un client satisfait.

Steve Jobs

Steve Jobs a dit “Il n’y a pas de meilleure publicité qu’un client satisfait”

Et au 21e siècle, un client satisfait, c’est un client à qui l’on offre un bon service, humainement parlant j’entends.

Qui n’a pas entendu parler du Customer Care ? Cette façon de prendre soin de votre communauté ? Pour vous replacer dans le contexte, le CC signifie “relation clients” si l’on traduit tel quel. En réalité, au-delà du traitement emails du support technique, il s’agirait plutôt de chouchouter vos élèves et clients idéaux en leur apportant toutes les clés nécessaires à leur réussite. Je ne suis pas (encore) spécialiste en la matière, mais si cela vous intéresse, je vous invite à vous renseigner grâce aux contenus de Doriane Baker, pionnière du Customer Care en France ! Je vais quand même vous donner quelques petits tips pour vous orienter :

⭐️ Prenez des nouvelles de vos élèves

⭐️ Demandez-leur s’ils ont des questions

⭐️ Donnez-leur des conseils pour les aider dans leur parcours.

Le plus important selon moi est la disponibilité. Répondez à vos élèves aussi rapidement que possible. Autre chose, ne prenez pas deux mois pour corriger les exercices qu’ils ont déjà pris le temps de faire (#vécu).

Je mets un point d’honneur à privilégier la qualité d’un programme en ligne de A à Z, plutôt que l’aspect vente ou le nombre.

Améliorer sa Formation en Ligne : ce qu’il faut retenir

Vous l’avez compris, parfaire votre programme en e-learning passe par l’ajout de bonus, d’exercices pratiques, mais aussi par une bonne pédagogie et un accompagnement avec la prise en compte des retours de clients. N’oubliez pas de rendre le tout esthétique avec un PowerPoint et de rester disponible pour vos élèves ! et n’hésitez pas à vous accompagner pour améliorer vos programmes ou vos lancements si vous en avez l’envie et la possibilité 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *