Vous êtes entrepreneure et vous avez tendance à vous disperser facilement ? Votre business grandit de jour en jour, mais vous avez peur de la suite et vous partez un peu dans tous les sens ?

C’est un état que je connais très bien. Ce moment où vous êtes motivée à avancer, et pourtant vous ne savez pas par où commencer ou reprendre votre projet. Il y a tellement d’opportunités et d’idées pour améliorer votre business !

Un nouveau canal de com’, une nouvelle fonctionnalité Instagram, une nouvelle mode de lancement… Et vous vous égarez entre toutes ces idées.

Ici, je vous partage mes conseils et astuces pour éviter de vous éparpiller dans votre vie d’entrepreneure.

1. Mise au point spéciale Kiff

Si vous êtes infopreneure ou blogueuse, vous avez probablement passé des semaines entières sur votre contenu, à peaufiner vos visuels et à miser sur la qualité en continue. Petit à petit, vous avez suivi une routine qui vous a permis de poser les bases pour développer votre activité et votre chiffre d’affaires sur le long terme.

Mais est-ce que vous kiffez toujours ? Votre cœur de métier vous donne-t-il toujours autant envie d’attaquer votre journée ? Si vous travaillez d’arrache-pied sur plusieurs mois, il se peut qu’à force de repousser vos limites, vous vous éloigniez de cette passion pour laquelle au départ vous vous êtes lancée.

Si vous êtes dans ce cas, il est très probable que vous ayez tendance à écouter vos objectifs plutôt que vos propres envies et émotions. Alors, mieux vaut prendre le temps de vous recentrer sur vous et ce que vous aimez faire, et construire le lien avec vos objectifs.

L’idéal serait d’apprendre à vous connaître pour miser sur ce qui vous fait kiffer. Plus facile à dire qu’à faire 🙂

Vous pouvez commencer par rallonger vos moments de pauses et programmer des sorties ou activités à côté de votre métier. Rassurez-vous : tout ne vas pas s’écrouler parce que vous prenez du temps pour vous 😊 Choisissez un moment dans la journée pour faire ce que vous voulez. Que ce soit une sortie avec vos amis, un call avec une copine entrepreneure, du yoga, un moment journaling…

Ce type de moment est d’ailleurs propice à l’exercice de la pleine conscience 😊 Autrement dit, écouter consciemment chaque ressenti intérieur, mais aussi les ressentis extérieurs : le bruit, les paysages, les odeurs… C’est généralement lors des pauses que l’on peut réellement se reconnecter à soi (et que l’on a le plus d’idées !).

À lire aussi : Prendre soin de soi quand on est entrepreneur ? 5 conseils

2. Se recentrer sur sa mission

Malgré le kiff, vous avez peut-être moins de convictions en votre métier. Eh oui… On dit souvent combien c’est agréable de se sentir utile en exerçant un métier qui a du sens.

Votre mission a un fort impact sur vos performances, votre capacité à passer à l’action et votre motivation. Si vous avez l’impression de travailler dans le vide, essayez de vous recentrer sur ce qui vous importe et vous motive à continuer. En fait la mission, c’est un peu les fondations de votre appart’. Sans elles, rien ne tient vraiment en place.

Voici un petit exercice d’introspection pour réussir à remettre le doigt sur votre mission :

  1. Reprenez votre pourquoi : pour quelles raisons avez-vous commencé à la base ?
  2. Faites un bilan : êtes-vous toujours alignée avec ces raisons ?
  3. Réaxer (si ce mot existe !) votre mission : comment pourriez-vous allier ce que vous aimez faire avec une mission de vie qui a du sens pour vous ?

Pour ce dernier point, je vous recommande de faire l’Ikigaï. Et je mets juste ici un modèle que j’ai posté sur Instagram en 2020, remis à ma charte graphique 😊

Pour en revenir à votre mission, elle ne sera pas forcément définitive dès le départ. Elle évoluera très probablement en cours de route ! Peut-être même que vous l’avez déjà modifiée, car elle ne vous correspondait plus…

Quand je suis devenue freelance, j’ai exercé le métier de rédacteur web SEO pendant plus d’une demi-année ! Plus les mois, les formations et l’expérience passaient, plus j’ai défini mon cœur de métier.

Je suis aujourd’hui assistante virtuelle pour les femmes entrepreneures qui veulent changer le monde à leur échelle ✨

Cette mission peut donc être revue si besoin au cours de votre parcours entrepreneurial 😊

3. S’éloigner des éléments perturbateurs

Si vous vous sentez dispersée, c’est peut-être parce que vous êtes sans arrêt interrompue dans votre travail. Et ça se comprend ! Au 21e siècle, se concentrer semble être devenu une véritable épreuve. Et le téléphone est en grande partie responsable de ce manque de concentration.

D’abord, essayez de retrouver votre état de concentration intense. Aussi appelée Deep Work, il arrive quand vous baignez dans un contexte favorable au fait de rester focus sur une tâche et sans interruption. Ce travail en profondeur est très bénéfique en termes de productivité.

Pour atteindre cet état de concentration, veillez à couper les distractions :

  • activez le mode avion,
  • éteignez vos appareils ou utilisez une app pour rester focus,
  • se protéger des interruptions en prévenant les éventuelles personnes présentes que vous allez être occupée de telle à telle heure.

Vous pouvez également vous baser sur vos habitudes de travail pour déterminer le cadre idéal pour vous : est-ce que vous êtes concentrée lors de rassemblements entre collègues, ou plutôt devant votre PC avec de la musique zen à 22h le soir ?

4. Combattre l’infobésité

Vous publiez régulièrement sur Instagram ? Cette plateforme est extraordinaire. Grâce à elle, vous avez les moyens d’apprendre à peu près sur tous les sujets en vous immergeant doucement dans chaque nouvelle thématique à travers du snack content.

Oui, mais attendez. Combien avez-vous d’abonnés ? Et à combien de personnes êtes-vous abonnée ? 100, 200, 500 ? Combien de posts voyez-vous par jour ?

Les réseaux sociaux ont entraîné une nouvelle forme de fatigue : l’infobésité.

Si vous vous sentez énervée ou que vous avez régulièrement envie de balancer votre téléphone à travers la pièce à force d’entendre des notifications, vous êtes peut-être touchée.

Mais pas de panique, il y a une solution radicale, et honnêtement c’est à ce jour la seule qui fonctionne vraiment.

Coupez Instagram pendant une journée complète (grand minimum). Utilisez-le 30 minutes par jour et essayez de vous limiter au strict nécessaire 😊 Vous verrez, on en ressent rapidement les premiers bénéfices :

  • meilleure concentration,
  • moins d’anxiété,
  • détachement des réseaux sociaux,
  • pression sociale diminuée.

On se sent plus légère et plus détachée de ce flux continu d’infos et de la pression que peut occasionner l’utilisation des réseaux sociaux dans le cadre professionnel.

Cette phase peut durer un ou deux jours. Mais si vous faites véritablement une overdose, vous avez tout à fait le droit de couper sur une durée plus longue : 1 semaine, 2 semaines… Pourquoi pas 1 mois ? Votre santé passe avant tout le reste 😊

Vous verrez aussi que vous aurez moins tendance à vous éparpiller sans l’accès aux multitudes de contenus disponibles gratuitement sur internet.

5. Mémoriser son pourquoi et mettre des œillères

Maintenant que vous êtes plus recentrée sur vous, vos besoins et vos objectifs, vous avez plus de facilité à avancer sans vous disperser. Et pour ne pas vous égarer ou procrastiner, rappelez-vous votre pourquoi : qu’est-ce qui fait que vous n’abandonnerez pas votre projet ? 😊 Et surtout, apprenez à mettre des œillères pour vous sentir plus libre.

Sur le web, on entend toujours parler de nouvelles techniques marketing pour gagner plus et développer son business et avoir plus de CA. On trouve aussi un tas de contenus sur tous les aspects de notre activité, et parfois on se dit « Je devrais faire ci… », « Je devrais faire ça… »… Et si on ne le fait pas, on se compare et on culpabilise.

Pourtant, on n’a pas lancé notre activité pour changer de stratégie tous les jours et culpabiliser !

Chaque business est unique et même si les opportunités sont variées et intéressantes, vous n’avez pas besoin d’appliquer tous les conseils et les nouvelles techniques que vous voyez ailleurs 😊 C’est en travaillant avant tout sur vous et votre business que vous obtiendrez le plus de résultats.

6. Prioriser ses actions

Je terminerai cet article en vous disant que l’organisation peut appuyer votre stratégie en business et soutenir vos efforts (sans pour autant que vous vous sentiez épuisée).

On fait souvent des tâches qui n’ont pas d’impact réel sur la croissance de son business. Pourtant, en priorisant chaque action en vous demandant : cette action est-elle réellement importante pour mon entreprise ? on gagne un temps phénoménal sur la gestion de son activité.

Avoir un emploi du temps contenant les tâches les plus importantes permet aussi d’accepter en toute conscience les opportunités qui se présentent à vous : une demande d’interview, un nouveau client en accompagnement, une offre groupée.

C’est donc aussi l’occasion de dire non quand ce n’est pas le bon moment pour vous. Vous gardez le contrôle de votre temps et vous vous éparpillez moins.

Idem pour votre travail personnel : il y a certainement des tâches que vous devez faire, mais qui vous rebutent et que finalement, vous préférez zapper. Si votre business vous le permet, vous avez la possibilité de déléguer des tâches à une assistante virtuelle.

Ne pas s’éparpiller quand on est entrepreneur

J’espère vous avoir donné les clefs pour rester concentrée sur votre projet si vous êtes entrepreneure :

  • (re)déterminer votre mission,
  • continuer de faire ce que vous aimez,
  • retrouver la concentration,
  • prioriser vos actions,
  • vous rappeler de votre pourquoi.

J’ai bien conscience que le fait de se restreindre n’est pas dans la nature de beaucoup d’entrepreneurs 😊 C’est pour ça que vous ne devriez pas abandonner vos autres passions & projets, même si ça ne vient pas directement servir la longévité de votre biz’.

À très vite pour un prochain article !

PS : si cet article vous a plu, vous pouvez l’enregistrer sur Pinterest pour le retrouver plus tard ! 📌

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.